Next Generation(s) – Nasty

L’histoire de Nasty commence en 1988. Passionné par le mouvement hip hop et fasciné par les street artistes New Yorkais, Nasty oriente son travail sur les lettres simples et les couleurs acidulées, se faisant remarquer en peignant des fresques hautes en couleurs sur les trains de Paris. Il travaille surtout sur la typographie de son nom, jouant sur les associations de couleurs, de formes et d’effets.


Instagraf de Nasty en partenariat avec Apologie Magazine


La Condition Publique et Apologie Galerie mettent à l’honneur le street artiste Nasty pour explorer notre rapport au numérique et à la rue. Après l’exposition «L’Atlas + Dr Colors» à la Condition Publique à l’automne 2018, la galerie Apologie, provocatrice d’émotion, creuse à nouveau le champ du street art avec «Instagraf» en s’appuyant sur le laboratoire créatif de la Condition Publique. Questionnant Instagram et le traitement des images, l’exposition mettra en écran l’œuvre in situ et son rendu photographique sur téléphone.


Nasty a également réalisé des fresques Rue Franklin et au Jardin du Bonheur, à Roubaix.



Programme soutenu par la Fondation Crédit Mutuel Nord Europe, la Région Hauts-de-France, la MEL, la Ville de Roubaix et le département du Nord.