Next Generation(s) – LX. One (9è Concept)


LX. ONE

LX explore le pixel, la plus petite unité, comme un moyen de recherche de la base de la forme, les squelettes des couleurs. Il travaille sur la mélodie de la géométrie: le bruit des formes, un système de tensions dans l’espace libre, qui répond à l’architecture, l’urbanisme et le design.

Conformément à la tradition du graffiti, il nous donne une illusion tridimensionnelle plastique qui attire l’oeil par ses structures cellulaires, cubes axonométriques, volumes incessible et par l’ambiguïté de la forme elle-même.


Clément Laurentin

Teintée d’une forte musicalité, son expression artistique prend forme entre la tête et le cœur, il compose ainsi des architectures rythmiques et mélodiques qui laissent le champs libre à une écriture plus sensible et spontanée.Fondamentalement humaniste, il interroge la place de l’individu et de sa spiritualité au sein d’une société matérialiste. Il en dresse une iconographie poétique, résolument tournée vers l’autre.


Les Lignes – LX. One

La Condition Publique invite le collectif 9e concept à expérimenter de nouvelles démarches innovantes (numérique, réalité virtuelle, réalité augmentée…), à hybrider leurs pratiques avec d’autres disciplines et à investir les champs de l’urbanisme ou de l’innovation sociale.


LX One redessine l’horizon. Le cube, point de départ de son travail, donne ici forme à une multitude de lignes de fuite, offrant alors une (des) perspective(s) différente(s) à la rue.Les fenêtres de l’Hôtel de la musique s’ouvrent vers de nouvelles couleurs océanes, comme une invitation à l’évasion.


Oeuvre visible à partir du 27.09.




Programme soutenu par la Fondation Crédit Mutuel Nord Europe, la Région Hauts-de-France, la MEL, la Ville de Roubaix et le département du Nord.