Etre à l’intersection

“Se raconter, se représenter”, c’est le dernier thème de Nouvelles Cartographies, la correspondance mondiale lancée par le Labo 148, projet média de la Condition Publique.
https://www.labo148.com/category/se-raconter-se-representer/
Il questionne la façon dont on choisit de parler de soi aux autres et comment les autres parlent de nous.
L’acte de se “raconter, se représenter” passe alors par le miroir de l’autre et par la réappropriation de la parole.

Dans la rubrique Traverser Poétique, découvrez le poème de Jasmine Sebbani, illustré par Flora Beillouin qui explore de l’identité et de l’intersectionnalité.

(Je suis à l’intersection. )

Ne suis-je pas une femme ? 

Ne suis-je pas noire ? 

Ne suis-je pas maghrébine ? 

Ne suis-je pas queer ? 

(Ne suis-je pas dominée ?) 

Clap de fin

Pour clôturer la correspondance mondiale des Nouvelles Cartographies avec le dernier chapitre “se confiner, se relier”, le Labo 148 recevait le poète et slameur Marc Alexandre Oho Bambe.
Avec Laura Bdn, membre du Labo 148 ils ont discuté poésie, frontières et vivre-ensemble.


En partenariat avec :
La Marge – Afriscope Africultures – Fumigenemag – Exit Frame – La Baraque – La Condition Publique


Avec le soutien de :
Le CGET – la Métropole Européenne de Lille – l’Ecole supérieure de journalisme de Lille ESJ Lille – Les Haut-Parleurs – la Fondation Anber